Pass Navigo unique : on fait comme on a dit !

L’Assemblée Nationale a adopté, vendredi 5 décembre 2014, les amendements de Cécile Duflot, Eva Sas et Olivier Faure augmentant le versement transport sur l’ensemble du territoire de la région Île-de-France. C’est cet amendement qui permettra au Syndicat des Transports d’Ile de France de mettre en oeuvre le Pass Navigo unique en Île-de-France dès 2015, une excellente nouvelle pour tous les franciliens qui pourront ainsi se déplacer dans toute l’Île-de-France au tarif du forfait des zones 1 et 2 (70 € par mois).

Les élu/es EELV visent sa mise en place au 1er septembre pour que le tarif unique s’applique au Pass Navigo en même temps que pour la carte Imagin’R. Pour Mounir Satouri, président du groupe EELV à la région Île-de-France, « le tarif à 70 euros est un tarif social et écologique. Maintenir les transports pas cher est une priorité pour les écologistes. Cette promesse, on l’a faite, on la tient. Chez les écologistes, on fait comme on a dit! »

Dès le 1er septembre 2015, avec la suppression des zones en Île-de-France, le Pass Navigo donnera à tous les Franciliens le sentiment d’appartenir à un seul territoire. La mise en place du Pass Navigo unique est, en ces périodes d’austérité, la seule mesure donnant directement du pouvoir d’achat aux habitants d’Île-de-France. Les anciens détenteurs de Pass zone 1 à 5, par exemple, gagneront jusqu’à 400 euros annuels.

Plébiscitée par les franciliens, cette mesure, poussée par les écologistes depuis la campagne des régionales de 2010 et tout au long du mandat, est écologique et socialement juste.

Dans le cadre de l’accord pour la suppression des zones tarifaires pour les détenteurs du Pass Navigo, « nous avons poussé pour le maintien jusqu’en décembre 2016 de forfaits proximité pour les anciens détenteurs de Passe 2/3, 3/4, 4/5, qui seraient les plus affectés actuellement par la nouvelle tarification », détaille Pierre Serne, Vice-président des Transports et mobilités à la Région et Vice-président du Stif. Il est probable que ces usagers feront ensuite le choix rationnel d’opter pour la tarification unique parce qu’ils entreront dans leurs frais dès le premier aller/retour vers Paris en dehors de leurs forfaits proximité.

Cette mise en place dès la rentrée 2015 permettra rapidement de constater l’effet vertueux de la tarification unique, qui favorisera le choix des transports en commun au détriment du véhicule individuel. C’est donc une bonne nouvelle pour l’environnement et un pas en avant supplémentaire dans la lutte contre la pollution.

 

Remonter