Retour sur la réunion publique du Grand Paris Express

Nous étions présents ce mercredi 6 novembre dans l’amphithéâtre C de la fac de droit de Créteil lors de la réunion publique sur la ligne 15 Sud du Grand Paris Express.

La Société du Grand Paris a présenté le projet de manière claire, détaillée et pédagogique, tout en laissant une large place aux questions et réflexions du public, venu en nombre des quatre coins du Val-de-Marne et même de Paris.

La ligne 15 Sud du Grand Paris Express va relier Pont de Sèvres à Noisy-le-Grand, traversant ainsi les départements des Hauts de Seine, du Val-de-Marne et de Seine Saint Denis, et créant de nouvelles correspondances utiles avec plusieurs lignes de métro et RER. L’ouverture est prévue à la fin de l’année 2020.

Cette nouvelle ligne de métro va permettre de diminuer considérablement les temps de parcours de banlieue à banlieue et améliorer la vie quotidienne de centaines de milliers de personnes en facilitant leurs déplacements quotidiens. Et nous nous réjouissons que les Cristoliennes et les Cristoliens puissent en bénéficier directement avec la future gare de Créteil l’Echat qui sera reliée à la ligne 8 du métro.

Pour autant, de nombreux habitants du quartier Buttes / Halage à Créteil s’inquiètent des conséquences que pourrait avoir le creusement du tunnel reliant la station Créteil l’Echat à la station Saint-Maur Créteil. Ils ont donc posé des questions lors de la réunion publique, sur les vibrations, sur la profondeur du tunnel, sur l’impact de cette nouvelle ligne de métro sur les habitations en surface. Ces inquiétudes méritent d’être dissipées et la Société du Grand Paris a précisé que les sondages géotechniques permettent d’affiner la connaissance du terrain et de déterminer précisément les techniques à mettre en œuvre pour réduire les risques et limiter les nuisances.

D’autres questions ont également été posées sur l’accessibilité des correspondances aux personnes à mobilité réduite, ainsi que sur l’accessibilité de la gare pour les vélos. Pierre Serne, vice-président EELV de la région Ile-de-France en charge des transports et vice-président du STIF, y a répondu que l’ensemble des gares du Grand Paris Express seraient accessibles aux personnes à mobilité réduite et que des parcs à vélo sécurisés seraient installés aux abords des gares, sur le modèle de « Veligo ». Concernant les aménagements cyclables qui permettront de rejoindre les gares du Grand Paris Express à vélo, Pierre Serne a précisé que ces aménagements relèvent de la compétence des communes, intercommunalités ou conseil général, et que la région Ile-de-France pouvait financer jusqu’à 60% des travaux.

 

Le compte rendu de cette réunion publique sera mis en ligne sur le site internet de l’enquête publique et les registres restent disponibles dans les mairies jusqu’au 18 novembre. Comme pour l’enquête publique sur Est TVM, le groupe local d’Europe Ecologie les Verts Créteil déposera une contribution.

 

Remonter