Déclaration EELV 94 sur les élections départementales de mars 2015

Les élections départementales vont se dérouler dans un contexte pesant :

• Celui d’une crise économique, sociale, et environnementale particulièrement aiguë, dont les citoyennes et les citoyens ne voient pas l’issue
• Celui d’une crise de confiance sans précédent à l’égard de la politique et en particulier de celle menée par le gouvernement socialiste actuel
• Celui d’une réforme institutionnelle non aboutie, instable, peu lisible pour les citoyennes et les citoyens
• Celui d’une extrême droite dont les idées se diffusent d’autant plus vite qu’elle incarne un exutoire commode à la colère et au ras-le-bol, et qui se développe au plan électoral.
• Celui d’un département qui mène des politiques écologiques encore en deçà des enjeux et des aspirations des citoyens.

Si les écologistes sont favorables à la suppression des départements, ils ont une vision, des exigences et des propositions pour protéger et améliorer l’efficacité et la qualité des politiques publiques (en particulier les politiques sociales) menées aujourd’hui par les départements.

Depuis de très nombreuses années le département du Val de Marne est dirigé par une majorité de gauche menée par les communistes. Même si nous avons des analyses et des conceptions différentes, même si nous portons des critiques et surtout propositions alternatives, nous considérons que la politique menée par le département est dans l’ensemble positive, marquée du sceau de la solidarité et du service public, et qu’elle est utile aux habitants du Val-de-Marne.

Dans ce contexte, nous voulons préserver les politiques publiques conduites par le conseil général.

Mais nous voulons que ces politiques prennent davantage en compte les enjeux écologiques et démocratiques. Nous voulons que le département s’engage résolument dans la transition écologique des territoires pour créer des emplois locaux et non délocalisables, préserver l’environnement, lutter contre la pollution et améliorer la qualité de vie de toutes et tous. Nous voulons que le Val-de-Marne soit à nouveau à la pointe de l’innovation démocratique et qu’il favorise l’implication et la participation des citoyennes et des citoyens.

Nous nous engageons donc dans ces élections avec cette double volonté : préserver les politiques publiques menées par la majorité départementale et développer la place de l’écologie et de la démocratie. Nous construirons nos propositions avec les Val-de-Marnais-es au sein de fabriques citoyennes et nous mettrons en débat ces idées avec les formations politiques se reconnaissant dans la majorité départementale, afin d’identifier les convergences possibles au plan local.

Pour y parvenir, dans tout le département les écologistes rechercheront localement les convergences possibles avec nos partenaires, sur la base de projets communs, en tenant compte naturellement des situations locales différentes selon les cantons, et avec la volonté d’associer les citoyens ainsi que les acteurs du monde associatif.

Remonter