diesel



  1. Les écologistes actent la sortie du diesel en 2025 malgré l’irresponsabilité d’une alliance Hidalgo, Kosciusko-Morizet, Pécresse

    Les élu/es écologistes régionaux se réjouissent de la décision historique du STIF (syndicat des transports franciliens), prise lors de son conseil d’administration du 11 décembre à l’initiative des élus écologistes, de renouveler son parc de bus et autocars en excluant le matériel diesel à l’horizon 2025. …

    Lire la suite
  2. Faire décroître le diesel, maintenant

    Le diesel est une exception française à l’origine de 15 000 morts par an. Il est devenu un enjeu de santé publique. Pour cette raison il n’est pas envisageable de ne rien faire, comme cela a été le cas sur l’amiante. Pour les pouvoirs publics, le temps de l’action pour faire décroître le diesel est venu. Tous les leviers possibles doivent être utilisés, mis en perspective dans un plan de sortie du diesel. …

    Lire la suite
  3. Qualité de l’air. Vers la sortie du diesel ?

    Depuis plus de 20 ans, les écologistes alertent sur les effets désastreux des concentrations de particules fines dans l’air que nous respirons. Asthmes, maladies respiratoires diverses, parmi lesquelles les bronchiolites des jeunes enfants, des études de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ont montré en 2006 que les dépassements de particules étaient à l’origine de près de 42.000 décès prématurés en France et ont même conduit l’OMS à déclarer ces fameuses particules fines comme cancérogène certain en juillet 2012. …

    Lire la suite